Les boissons exotiques:

plaisirs gourmands du 18e siècle

Rien de plus anodin de nos jours que de boire un café, un thé ou un chocolat chaud. La découverte de ces boissons « exotiques », puis leur essor au 18e siècle en France ont pourtant été à l’origine de changements majeurs dans l’économie des grandes puissances européennes, dans le domaine des Arts et dans la société elle-même.

Ces boissons gourmandes ont ainsi d’abord révolutionné la conception que l’on avait alors du monde. Pour assouvir la demande toujours plus importante des plus riches, des plantations de cacao, de café et de thé ont ainsi été créées dans les colonies multipliant par la même les échanges commerciaux et culturels avec tous les continents (les trois produits venant originellement d’ailleurs de 3 continents différents).

De manière plus subtile mais tout aussi importante, le goût pour ces boissons gourmandes a également profondément modifié la société française du 18e siècle et son art de vivre si réputé : ces nouvelles boissons ont entraîné l’apparition de nouveaux lieux de dégustation, la création de nouveaux ustensiles spécifiques et même de nouveaux moments de dégustation.

Face à cette mode, les manufactures et les orfèvres ont connu un véritable bouillonnement artistique pour sublimer ces moments de dégustation, tandis que les peintres représentaient volontiers ce changement sociétal.

Pour illustrer ces changements, nous avons notamment puisé dans la richesse de la collection du Musée Serbat pour vous présenter des exemples de services à thé, café et chocolat en usage au 18e siècle.

Après cette exposition, la dégustation de votre boisson « exotique » préférée aura une toute autre saveur ! L’exposition temporaire est installée au cœur de l’une de dépendances, en face du château.